Forum en cours de réouverture, suite à un hiatus.

Partagez | 
 

 alice ♒ it's sole desertion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
Invité
Invité




MessageSujet: alice ♒ it's sole desertion.   Lun 22 Juil - 17:23

it's sole desertion.

Tu en as besoin. L’envie est irrépressible. Impossible de t’en détacher. Tu as beau tourner incessamment en rond dans l’appartement, tu ne peux plus lutter. Tu crains qu’ils n’aient trouvé ton vieux carnet. Peut-être avaient-ils réussi à le déchiffrer. Tu l’avais longtemps oublié. Et voilà qui ressurgissait maintenant comme une évidence. Détenant la clef, le mot qu’il te manquait. Tu te mords les doigts. Il va falloir que tu sortes. Que tu traverses la foule grouillante en bas. Il va falloir que tu esquives les regards. Tu devras échapper aux milliers de pièges tendus dans l’obscurité. Tu en as frissonné. Peut-être n’allais-tu jamais y arriver. Peut-être qu’ils allaient t’attraper. Tu as brûlé nerveusement plusieurs cigarettes, accoudé sur le rebord de la fenêtre. Tu regardes les passants qui défilent en bas. Peut-être que l’un d’eux est en train de t’espionner. A cette pensée, tu as vivement reculé. Ta main est venue tirer sur le rideau pour te cacher. Il s’est décroché, tombant sur le sol. Tu as entendu les sons d’une insupportable farandole. Et tu t’es enfui, dans un grand bruit.

Chaleur de l’après-midi. Tu déambules, sans perdre pour objectif ton but premier. Retrouver ce carnet. Tu gémis un instant. Ta tête est broyée. Trop serré dans cet étau à la température élevée. Tu te sens brûler. Tu cherches l’ombre des rues. Soupir épuisé. Réellement fatigué. Tu avances. Mémoire plus ou moins altérée. Tu essuies la sueur qui te coule sur les yeux. Graisse fondante. Les résidus de ton obésité. Peut-être devrais-tu passer plus de temps à fondre au soleil. Pour rincer ta peau beurrée. Tu recherches ce chemin que tu avais longtemps évité. Au détour des chemins, tu finis par le retrouver. Peut-être aurais-tu dû attendre la nuit. Pour plonger dans la fraîcheur de l’obscurité. Mais comment, alors, serais-tu rentré ? Tu as doucement soupiré, alors que tu te glissais dans la cage d’escalier. Dans la fraicheur sombre. Tu as grimpé les marches, lentement. Appréhension sans nom. Tu ne craignais que trop certainement ce que tu allais trouver. Elément du passé auquel tu n’aimais pas véritablement être confronté. Tu as toqué sur le bois, poing replié, après avoir un moment hésité devant la porte. Tu as attendu. Peut-être aurais-tu dû faire demi-tour. T’enfuir en courant. Par peur de ce que tu allais trouver. Mais la chaleur extérieure semblait être là pour te dissuader. Pour te retenir d’éviter ce que tu n’avais pas envie d’affronter.

« Alice .. ? » Tu as soufflé tes mots, alors que la porte s’ouvrait sur l’adolescente. L’étrange Alice. Muette. Elle t’avait intrigué depuis son arrivée. Mais après quelques temps d’analyse, tu en avais conclus qu’elle ne représentait pas un grand danger. Tu en avais longtemps douté, mais tu avais fini par te faire une raison. Gladwyn ne l’avait pas ensorcelée. Elle te semblait comme une sécurité. « Je … Ca va .. ? » Jouer le jeu que tu avais tant de fois pratiqué, jadis. Il ne serait que plus aisé de le tenter dans ces lieux familiers. Un sourire aurait presque pu venir égayer tes lèvres décharnées. Presque. Embarrassé, tu fais lentement descendre les manches de ta chemise. Lui cacher des choses qu’elle pouvait encore éviter. « Je .. suis venu chercher quelque chose que j’avais oublié .. dans ma chambre .. » Essayer de discuter. Tenter d’engager des mots avec cette pseudo-sœur, qui dans son silence, semblait t’avoir manqué. Et peut-être était-il temps pour toi de mettre fin à cette quête de solitude éternisée.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: alice ♒ it's sole desertion.   Lun 22 Juil - 22:03


it's sole desertion

   
   
   

Il doit être quelque chose comme trois heures de l'après-midi. Aujourd'hui j'ai décidé de ne pas aller à l'école parce que... En fait parce que ça fait deux jours que je n'y vais pas. L'autre jour, il y avait un contrôle de math et j'ai décidé que j'avais assez donné pour la semaine. En écrivant tous ces chiffres, j'ai compris que j'avais des tas d'autres trucs à faire à la place de les écrire, ces chiffres. Alors j'en ai écris encore tout un tas sur ma feuille et puis je l'ai rendue et je suis partie. Le truc qui est bien avec les contrôles c'est qu'une fois que tu les as terminés, tu peux sortir de la classe. J'ai toujours trouvé que c'était stupide comme fonctionnement. En ce qui me concerne, ça ne me donne qu'une seule et unique envie : terminer au plus vite ce foutu test pour pouvoir me casser. Mais apparemment, y'a pas tout le monde qui pense comme moi vu qu'ils sont encore un tas à rester jusqu'à la sonnerie. Comme si ces stupides minutes en plus pouvaient leur servir à quelque chose ! Je suis toujours une des premières sortir, avec ce type, Kurt, je crois qu'il s'appelle comme ça. Lui aussi a dû comprendre le truc parce qu'à chaque fois il me fait un signe en sortant. Dès fois je crois même qu'il fait une sorte de course avec moi, pour savoir lequel de nous deux ira rendre sa feuille en premier. C'est souvent lui qui gagne d'ailleurs mais je pense que c'est parce qu'il doit moins écrire que moi. Il triche, c'est normal qu'il finisse plus vite.

Tout ça pour dire qu'aujourd'hui j'ai préféré rester chez moi pour regarder la télévision. Il y a toujours des programmes vachement marrants à cette heure de la journée. D'ailleurs, j'ai jamais compris pourquoi. Ils savent très bien que tous les enfants sont à l'école à ce moment de la journée. Peut-être qu'ils veulent récompenser ceux qui sèchent ? Oui, ça doit être ça. Quoi qu'il en soit, là je regarde un téléfilm où une adolescente sort avec un type qu'elle a rencontré sur le net. Sauf qu'elle ne sait pas qu'il a fait de la prison et qu'il n'est pas étudiant à l'université. C'est super drôle parce que moi je sais qu'il a été en prison et du coup toutes ses actions sont super ironiques quand on sait. Mais vu qu'elle ne le sait pas, la fille, et bah elle ne peut pas savoir qu'elles sont ironiques, les actions du gars. Au moment où il va tout lui avouer, je crois bien, y'a quelqu'un qui toque à la porte. J'espère que ce n'est pas Maman parce qu'elle va vraiment se mettre en colère si elle me voit ici. Et je ne suis pas vraiment d'humeur pour trouver des excuses aujourd'hui. D'un autre côté, si c'était maman, elle n'aurait pas toqué vu qu'elle a les clés. Je soupire et je vais ouvrir parce que je n'ai pas le choix. « Alice .. ? » Y'a Pawel qui se trouve sur le pas de la porte. Sur le pas de ma porte et il dit mon prénom. Moi je n'ai pas envie de dire le sien parce que je n'ai jamais vraiment bien su le prononcer alors je me contente de le penser très fort. « Je … Ça va .. ? » Je ne sais pas très bien pourquoi c'est toujours cette question qui revient à chaque fois. Pourquoi pas « est-ce que ça ne va pas ? » plutôt ? Ce serait tellement plus sincère comme question. Je ne réponds toujours pas parce que je saurais quoi répondre s'il m'avait demandé si ça n'allait pas. Mais là il me demande si ça va et comme ça ne va pas, je ne peux pas répondre. « Je .. suis venu chercher quelque chose que j’avais oublié .. dans ma chambre .. » J'ai envie de le prendre dans mes bras mais je ne le fais pas parce que je ne l'ai jamais fait et je ne sais pas comment il le prendrait. Alors je me contente de reculer et d'ouvrir plus grand la porte d'entrée. « Tu connais le chemin... » J'ai envie de lui dire autre chose mais je ne sais pas trop quoi. A d'autres personnes, j'aurais pu proposer à boire ou de la nourriture mais pas à Pawel. Il avait une relation bizarre avec la nourriture alors je préfère ne pas m'en mêler. « Tu peux... prendre d'autres trucs si jamais tu en as envie. »
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Invité
Invité




MessageSujet: Re: alice ♒ it's sole desertion.   Mar 23 Juil - 20:32

it's sole desertion.

Elle est là. Sur le pas de la porte. Toujours aussi étrangère à elle-même. Elle te semble toute vide, parfois. Bien qu’à tes yeux, elle ne fut jamais vraiment pleine de vie, non plus. Qui l’a été, ici ? Peut-être Gladwyn. Bien que ce garçon était entouré de faux-semblants. Toujours. Il n’a cessé de jouer avec toi. Aujourd’hui encore. Qui sait ce qu’il pense vraiment. Qui connait les machiavéliques idées qui lui traversent la tête. « Tu connais le chemin... » Tu as cligné des yeux. Déjà perdu dans tes pensées. Elle s’était reculée, ouvrant la porte suffisamment pour te laisser passer. Tu t’es faufilé à travers l’ouverture, juste après avoir hoché la tête. « Tu peux... prendre d'autres trucs si jamais tu en as envie. » Tu as haussé les épaules. « Non, normalement, je trouverais ce qu’il me faut. » Dans l’absolue théorie.

Tu t’es avancé jusqu’à ta chambre, fermant la porte derrière toi. Tu as guetté un instant les bruits environnants. Pour être certain de ne pas être observé. Tes pieds chaussés ont foulé la moquette, jusqu’à ta table de chevet. Tu t’es penché, avant de tirer le tiroir à toi. Et ta main est venue se glisser juste sous le tiroir du meuble, tâtant la poussière. Tu as fini, après quelques secondes, par sentir la couverture rugueuse sous tes doigts. Tu t’es saisi de la chose, refermant ensuite le tiroir du bout du pied. Sur ton lit, tu t’es installé. Tu as dépoussiéré le vieux manuscrit. Tu l’as regardé, durant un long moment. Appréhension. Peut-être qu’entre ses lignes se trouvait la clef de la compréhension. Ton index est venu accrocher le rebord, l’ouvrant sur tes genoux. Les feuilles commençaient à jaunir avec l’humidité. Mais peu importe. L’encre était encore présente sur les pages griffonnées. Tu en as parcouru quelques lignes, distrait. Enveloppé dans tes idées. Et soudainement, la couverture s’est rabattue, te rappelant qu’il n’était pas temps de dévoiler tes secrets. Pas maintenant. Peut-être qu’il se cache ici un quelconque être discret. Et tu as entendu des sons.

Tu t’es immobilisé. Inquiet à l’idée d’une quelconque confrontation. Tu ne reconnaissais pas les voix. Tu t’es glissé lentement au travers de ta porte, ton calepin serré contre toi. Les voix provenaient du salon. Tu n’avais entendu personne entrer. Tu as glissé ta tête sur le côté pour observer la pièce. Tes yeux se sont posés sur la télévision. Allumée. Tu as doucement soupiré, soulagé. Alice semblait s’y être à nouveau installée. Tu t’es doucement avancé. « C’est bien, ce que tu regardes ? » Tenter d’engager un semblant de conversation. Pour te retirer la malsaine impression de voler cette maison. Tu t’es lentement avancé dans le salon, jusqu’au canapé, observant à ton tour les images colorées. Et tu t’es doucement appuyé sur le dossier. « C’est .. les vacances ? » Tu avais depuis trop longtemps perdu la notion du temps. Peut-être était-ce le week-end, tout simplement. Mais tu n’avais pas le souvenir non plus d’avoir croisé énormément de gamins dans les rues. Peut-être n’avais-tu pas fait attention. Rien n’est impossible lorsqu’on tombe des nues. « T’es … toute seule, au fait .. ? » Tu questionnes, tu essaies. Mais trouver une conversation avec un être conscient n’est pas réellement évident. Peut-être que tes derniers mois de quasi-mutisme ne t’ont pas aidé. Peut-être ne t’es-tu pas encore assez envolé pour mener à bien de quelconques familiarités. Peut-être n’as-tu jamais été prêt pour prendre ce rôle de grand-frère que tu n’as jamais voulu endosser ..
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: alice ♒ it's sole desertion.   

Revenir en haut Aller en bas
 

alice ♒ it's sole desertion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice Logan [validée]
» Mademoiselle Alice Hargreaves .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teenage Wasteland :: Archives RPs-